Zone client

L'alimentation de la nouvelle maman

Lundi le 2 juin 2014

Par : Sarah Drouin, nutritionniste

La période post-natale demande énormément d’énergie pour le corps de la maman. En plus d’avoir effectué un travail essoufflant, le corps travaille à réparer les cicatrices laissées par la naissance de bébé et établir une production de lait suffisante. Il n’est donc pas le temps de penser à faire un régime strict!

  • Conseil #1 : Laissez votre corps se reposer et assurez-vous de combler vos besoins nutritionnels en adoptant de saines habitudes alimentaires au quotidien.

Votre corps a fabriqué des réserves de gras durant les 9 mois de votre grossesse afin de fournir assez d’énergie pour la production du lait. Si vous décidez de vous restreindre sur le plan alimentaire, vous diminuerez votre réserve de gras, donc vous devrez à ce moment augmenter vos apports alimentaires. Une perte de poids de 2 lbs par semaine se fera naturellement si vous mangez sainement à votre faim et que vous allaitez, sans pour autant nuire à votre production de lait.

Quoi manger?

Ce n’est pas compliqué : de tout! Que vous allaitiez ou non, aucun aliment n’est restreint tant qu’il a une teneur nutritive élevée.

  • Conseil #2 : Mangez de tout, varié et équilibré tout en respectant vos signaux de faim et de satiété.

Fiez-vous aux recommandations du Guide alimentaire canadien en vous assurant de varier votre alimentation (http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/alt_formats/hpfb-dgpsa/pdf/food-guide-aliment/print_eatwell_bienmang-fra.pdf).

Votre déjeuner devrait contenir 3 groupes alimentaires en s’assurant d’avoir une source de protéines (soit une viande ou substitut ou un produit laitier).

-        Exemple : 2 rôties pain de blé entier + 2 c à soupe de beurre d’arachides + ½ tasse de fruits frais + 1 tasse café

assiette

 

Vos diners et soupers devraient inclure les 4 groupes alimentaires en proportion suivante :

-        50% de légumes (1 tasse de légumes ou 2 tasses de légumes feuillus);

-        25% viandes ou substituts (soit 75 gr de viande, volaille, poisson ou 150 gr de tofu ou ¾ tasse de légumineuses);

-        25% de produits céréaliers (soit 1 tasse de pâtes à grains entiers ou riz, ou 2 tranches de pain).

Le tout accompagné d’un produit laitier (1 tasse de lait, ou 175 gr de yogourt ou 50 gr de fromage) et de fruits (1 fruit moyen ou ½ tasse de fruits coupés). Si vous n’avez plus faim, ces aliments peuvent constituer une excellente collation!

  • Conseil #3 : N’hésitez pas à répartir vos repas en plusieurs petits repas et collations dans la journée si vous n’avez pas le temps de cuisiner!

Comparativement à une femme de 19-50 ans, vous devrez ajouter 2 à 3 portions de n’importe quel groupe alimentaire dans votre journée si vous allaitez. http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/alt_formats/pdf/food-guide-aliment/track-suivi/table_bf-fa_female-femme_age19-50-fra.pdf. Les collations peuvent donc être nécessaires pour compléter vos besoins.

assiette,bougeotteetplacotine

 

Quoi boire?

Il est faux de croire que la production de lait maternel est liée avec la consommation d’eau. Toutefois, il se pourrait que vous ressentiez davantage le besoin de boire durant les tétées. L’important est de boire suffisamment pour éviter que vous ressentiez la soif durant la journée.

  • Conseil #4 : Ayez toujours un grand verre ou une bouteille d’eau à proximité lorsque vous allaitez.

Les boissons caféinées (café, boisson gazeuse de type cola, thé), les boissons énergétiques et l’alcool passent dans le lait maternel. Il est donc recommandé de les consommer avec modération et attendre de 2 à 3 heures, dans le cas de l’alcool, pour qu’il s’élimine de votre lait.

 


Commentaires


Créez votre compte

Retour au formulaire