Zone client

Savoir s’adapter

Mercredi le 8 avril 2020

Par : Mélissa Fontaine Ambassadrice

Dernièrement, c’est plus vrai que jamais, savoir s’adapter à cette nouvelle réalité, le temps de quelques semaines, de quelques mois.  Difficile d’y renoncer.

J’ai dernièrement ressenti un malaise, je prends très mal le fait d’être confiné à la maison.  Non seulement j’ai vite compris l’importance du pourquoi, mais je devais dorénavant accepter de passer plus de temps à la maison avec mon bébé.  Je vivais finalement le congé de maternité que je redoutais tant depuis ma grossesse. Être isolée, seule à la maison, avec mon bébé.  

Je n’avais même pas encore accouché que mon agenda était rempli d’idées d’activités à faire avec mon bébé.  J’avais tellement peur de m’ennuyer ! Habituée à avoir mille et une activité autant professionnelles que personnelles à mon agenda.  Je devais m’adapter à cette nouvelle vie de maman à temps plein, tout en demeurant la femme dynamique que j’aimais tant être.

Dès les premières semaines de mon congé, je planifiais plusieurs activités durant la semaine, soit un cours de remise en forme pour apprivoiser mon nouveau corps de maman, un atelier sur le sommeil de bébé, une causerie entre mamans ou une sortie entre filles.  Bref, j’étais excitée de passer beaucoup de temps à l’extérieur de la maison avec mon bébé à découvrir cet univers de la maternité, à bouger avec d’autres mamans, à rencontrer mes amies et à échanger sur différents sujets. Chaque fois, je me réjouissais de voir mon bébé en interaction avec d’autres bébés.

C’est alors, qu’on me demande de m’isoler chez moi.  Au début, je me disais que cela se ferait simplement, j’avais une liste de tâches à réaliser à la maison et j’organisais des activités de stimulation avec mon bébé à travers les multiples appels vidéo pour garder contact avec ma famille et mes amis.  Je tentais en vain de garder mon esprit occupé. C’est à la fin de la deuxième semaine de confinement que cela a dégringolé. J’ai frappé un mur. Pourtant, moi qui avais toujours su m’adapter à toutes situations, je vivais un moment difficile.

J’ai donc profité de cet instant pour me questionner, à savoir pourquoi cette fois-ci je n’arrivais pas à m’adapter à cette nouvelle vie.  Pourquoi je ressentais tant de sentiments négatifs à l’idée de mettre encore plus ma vie sur pause que jamais auparavant. Je ne vivais pas le moment présent.  

Je devais finalement faire preuve de résilience et apprivoiser cette situation exceptionnelle.  Je devais profiter du moment présent, de ces moments qui ne reviendront jamais avec mon bébé et avec papa qui est beaucoup plus disponible.  Je devais vivre doucement et savourer ces moments en famille. Ralentir pour mieux se retrouver nous fait le plus grand bien.

Heureusement, j’ai découvert cette superbe organisation qu’est Bougeotte et Placotine.  À travers cette entreprise, je suis devenue la maman que je voulais être durant mon congé de maternité.  Aujourd’hui, je suis fière de voir la créativité et la rapidité dont ont fait preuve cette entrepreneure, Sarah Baribeau et son équipe à nous offrir une panoplie de cours variés à réaliser en direct avec des entraineurs à partir de notre téléphone ou notre ordinateur.  J’ai rencontré une communauté de femmes fortes qui s’encouragent dans l’accomplissement de ce nouveau rôle de maman et qui utilisent le sport pour se dépasser tout en prenant soin d’elle.

Comme quoi ce n’est pas juste les québécois qui s’adaptent, mais les entreprises d’ici aussi.  Encouragez local n’aura jamais été aussi important !

Mélissa 

 


Commentaires


Créez votre compte

Retour au formulaire