Zone client

La montagne à la rescousse des bedaines hyperactives!

Mardi le 31 mars 2015

Par : Sarah Baribeau, kinésiologue, kinésithérapeute maîtrise en périnatalité

La course à pied fait partie de ma vie depuis longtemps. Je courais d'abord pour socialiser, puis comme préparation physique pour mes saisons de basketball, ensuite j'ai couru pour faire partie d'une équipe, à l'université et maintenant je cours par passion. La course est pour moi un mode de vie.

Vous pouvez imaginer que ma première grossesse fût tout un défi. J’étais motivée à continuer à courir, mais rapidement des douleurs ligamentaires m'ont rattrapée. La course m'a manquée ! 

Suite à ma grossesse et ma rééducation postnatale, j'ai découvert la course en montagne, une révélation! J'y ai découvert une belle communauté de coureurs, une activité ludique sur un terrain toujours surprenant, où l'on repousse ses limites, autant physiques que mentales et qui vient en plus avec une dose d'endorphines! 

Après 2 ans de pur bonheur dans mon nouveau sport et une deuxième grossesse, j'ai voulu continuer à courir en montagne, j'ai même participé à un 5 km dans le mont Orford, mais rapidement, des douleurs ligamentaires sont réapparues.

J'ai décidé de troquer mes espadrilles pour des souliers de marche et de bénéficier de ce que la montagne pouvait nous apporter, à mon bébé et à moi.

Marcher en montagne est l'activité idéale pour les hyperactives à bedons qui ont besoin de dépassement, de sentir qu'elles travaillent fort, qu'elles repoussent leurs limites, et tout ça, dans un décor énergisant. 

Voici donc 5 bienfaits pour la femme enceinte d'intégrer la marche en montagne à son horaire et 5 conseils pour en profiter au maximum 

5 bienfaits: 

  1. La montagne, seulement par son terrain instable et ses dénivelés sollicite autant les muscles stabilisateurs profonds que les plus gros groupes de muscles en plus de mobiliser les articulations du bassin et ainsi prévenir des douleurs. 
  2. L'environnement zen et le pas continue permet de rentrer rapidement dans une «zone» et de sécréter des endorphines, médicament naturel contre le stress.
  3. Étant donné son dénivelé et la demande en oxygène aux muscles des jambes, la simple randonnée se transforme en entraînement cardiovasculaire, permettant l'oxygénation du placenta, le maintien de la forme physique et un retour à la course plus rapidement. 
  4. Elle se pratique en famille. Il est parfois difficile de trouver une activité qui plaira à tous ses membres, qu'elle belle idée d'initier votre plus vieux à la randonnée!
  5. Une bonne dose de vitamine D, hiver comme été!

5 conseils pour une randonnée sans tracas. 

  1. Allez-y progressivement. Débutez par choisir une randonnée moins longue et une montagne moins haute. N'hésitez pas à prendre des pauses pour savourer le paysage.
  2. Soyez bien chaussée. Choisissez une chaussure adaptée au terrain et à la température.
  3. Prévoyez une collation comprenant des glucides et des protéines et n'oubliez pas votre bouteille d'eau.
  4. Apportez votre téléphone. Je sais, vous voulez peut-être décrocher, mais vaut mieux prévoir que se retrouver en contraction, seule entre 2 écureuils.
  5. Portez plusieurs couches de vêtements afin d'ajuster votre habillement selon la température et les variations de chaleur corporelles. 

Profitez-en pour découvrir les montagnes de votre région! Et chères bedaines, si vous êtes impatientes à reprendre la course après votre accouchement, quelques sorties en montagne avec bébé en portage vous prépareront au grand moment.

 


Commentaires


Créez votre compte

Retour au formulaire